PGC : définition et chiffres clefs du secteur en 2023

Appinio Research · 25.08.2023 · 20min Temps de lecture

PGC : définition et chiffres clefs du secteur en 2023

Les PGC (ou FMCG) sont les biens de grande consommation au cœur des habitudes d’achat de notre société. Leur accessibilité, leur disponibilité constante et leur diversité font d'eux des éléments essentiels de la vie quotidienne. En tant que biens de consommation récurrents, ils reflètent les préférences, les tendances et les évolutions socioculturelles de la population. En outre, les choix relatifs aux PGC ont des répercussions sur la santé, l'environnement et l'économie locale et globale.

 

Au sein de cet article, nous explorerons les dynamiques complexes des habitudes alimentaires, des prĂ©fĂ©rences de consommation et des choix de produits au sein des PGC en France. Appinio a menĂ© une enquĂŞte auprès de 1 000 français âgĂ©s de 18 Ă  65 ans, pour comprendre la vision qu’ont les foyers de ces produits alimentaires et de leurs grandes surfaces. Qu’est-ce que les Français achètent en 2023 ? Comment leur alimentation a-t-elle Ă©voluĂ© face Ă  l’inflation ? Quelles sont les nouvelles tendances du secteur FMCG ?

 

 

 

 

kisspng-pdf-adobe-acrobat-computer-icons-pdf-icon-5b23e6c8b6f817.8485504415290794967495

Appinio a résumé l'ensemble des résultats de l'étude en un rapport complet. Vous êtes intéressé(e) ? Vous pouvez le télécharger gratuitement en fournissant vos coordonnées. Nous ne vous spammerons pas - promis !

 

FMCG : définition

C'est quoi, les PGC ?

 

PGC (ou FMCG en anglais - Fast-Moving Consumer Goods), est l’acronyme des Produits de Grande Consommation, et englobe un vaste éventail de biens de consommation. Les PGC (ou FMGC) regroupent des produits couramment achetés et utilisés par les consommateurs dans leur routine quotidienne, allant des denrées alimentaires et des boissons, aux produits d'hygiène, en passant par les articles ménagers. Ces produits sont caractérisés par leur omniprésence dans la vie quotidienne et leur fréquente utilisation par le grand public.

 

L'importance des habitudes alimentaires et des choix liés aux PGC.

 

Les habitudes, fréquence d’achat et mode de consommation des Français dépendent grandement des choix personnels et du mode de vie de chaque individu. Lorsque nous explorons les différentes perspectives qui façonnent le rapport des Français à l'alimentation, nous découvrons une multitude d'approches variées.

 

L'alimentation vue par les Français

 

  • Pour un tiers (33 %) des rĂ©pondants de l’étude, l'alimentation est un moyen de rĂ©pondre aux besoins nutritionnels de base, une nĂ©cessitĂ© sans fioritures. 
  • Pour un autre tiers, elle devient un vĂ©ritable outil de bien-ĂŞtre, un moyen de prendre soin de leur santĂ©. 
  • En parallèle, 31 % voit dans l’alimentation une vĂ©ritable source de joie.

Ces diffĂ©rentes visions face Ă  l’alimentation vont ainsi se traduire par des diffĂ©rences dans leur façon de manger, de consommer, et d’acheter. 

 

 

 

Mais au-delà de ces nuances individuelles, les habitudes alimentaires se fondent dans le paysage plus large des PGC (ou FMCG), où chaque décision d'achat ajoute une touche à la composition de notre régime alimentaire et à l'économie de la grande distribution. Les PGC, allant des produits alimentaires aux produits d'hygiène et ménagers, occupent une place centrale dans nos chariots et dans nos vies. La multiplicité de ces choix, et des facteurs qui les motivent, crée un tableau vivant de nos préférences et de nos valeurs.

 

Dans ce voyage au cœur des habitudes alimentaires et des choix liés aux PGC, nous explorons les raisons derrière ces décisions, les facteurs qui influencent nos préférences et les implications sociales, économiques et environnementales de nos choix. En comprenant mieux ce qui se cache derrière nos assiettes et nos paniers d'achat, nous ouvrons la porte à une réflexion profonde sur notre rapport à l'alimentation et à la société qui nous entoure.



 

État des lieux des régimes alimentaires des français

Exploration des différents régimes alimentaires adoptés par les Français et leur évolution.

 

 

La composition des assiettes des Français reflète une diversité d'approches alimentaires qui dessine un tableau nuancé de leurs habitudes. Lorsqu'il s'agit d'alimentation, les répondants embrassent une multitude de parcours culinaires, chacun reflétant des convictions personnelles et des motivations diverses. Des préférences omnivores traditionnelles aux approches alimentaires plus spécifiques, l'évolution des régimes reflète la façon dont les individus intègrent les considérations de santé, d'éthique et d'environnement dans leurs choix alimentaires. Dans cette section, nous explorerons en détail les différents régimes adoptés par les Français et les facteurs qui les sous-tendent.

 


  • RĂ©gime omnivore (pour 81 % des Français) : L'omnivorisme est la pratique alimentaire la plus rĂ©pandue parmi les Français. Les adeptes de ce rĂ©gime consomment une variĂ©tĂ© d'aliments, comprenant Ă  la fois des produits d'origine animale (viandes, poissons, produits laitiers, Ĺ“ufs) et des produits vĂ©gĂ©taux (lĂ©gumes, fruits, cĂ©rĂ©ales). Leur alimentation est riche et diversifiĂ©e, reflĂ©tant une approche Ă©quilibrĂ©e des repas.

  • RĂ©gime flexitarien (pour 12 % des Français) : Les flexitariens adoptent une approche flexible de leur alimentation en rĂ©duisant consciemment leur consommation de viande et en intĂ©grant davantage de repas Ă  base de plantes dans leur rĂ©gime. Ils peuvent choisir de limiter leur consommation de viande Ă  quelques jours par semaine, tout en favorisant les aliments vĂ©gĂ©taux riches en nutriments.

  • RĂ©gime pescĂ©tarien (pour 3 % des Français) : Les pescĂ©tariens excluent la viande de leur alimentation mais continuent de consommer du poisson, des fruits de mer et d'autres produits marins. Cette approche peut dĂ©couler de prĂ©occupations Ă©thiques, de santĂ© ou environnementales.

  • RĂ©gime vĂ©gĂ©tarien (pour 3 % des Français) : Les vĂ©gĂ©tariens excluent Ă  la fois la viande et le poisson de leur alimentation. Ils se tournent vers des sources vĂ©gĂ©tales de protĂ©ines telles que les lĂ©gumineuses, les noix, les graines et les produits Ă  base de soja. 

 

  • RĂ©gime vĂ©gĂ©talien / vĂ©gan (pour moins de 1 % des Français interrogĂ©s) : Les vĂ©gĂ©taliens et les vĂ©gans vont plus loin en excluant non seulement la viande et le poisson, mais Ă©galement tous les produits d'origine animale, tels que les produits laitiers, les Ĺ“ufs, le miel et d'autres dĂ©rivĂ©s. Leurs choix dĂ©coulent souvent d'une combinaison de prĂ©occupations Ă©thiques, de bien-ĂŞtre animal et environnemental.

 

Chaque régime alimentaire reflète une approche spécifique en matière d'alimentation, souvent influencée par des considérations personnelles, culturelles et de santé. Ces choix alimentaires en disent long sur les valeurs individuelles et collectives, ainsi que sur les tendances émergentes en matière de santé et d'environnement.

 

Cependant, il ne suffit pas de regarder les choix alimentaires au présent. Lorsque nous plongeons dans l'aspect temporel, nous découvrons des nuances dans l'évolution des régimes. Parmi les végétariens, près d'un tiers (33 %) maintient ce régime depuis plus de 3 ans, alors que parmi les pescétariens, ce chiffre atteint 37 %. D'un autre côté, les flexitariens se tournent vers cette approche plus récemment, avec 42 % d'entre eux ayant embrassé ce mode de vie au cours des 1 à 3 dernières années. En parallèle, une part significative des omnivores (70 %) indique avoir toujours suivi ce régime, soulignant la persistance de cette approche dans la société française.

 

Ces données ne sont pas simplement des chiffres, mais des signaux qui révèlent les courants de changement et d'adaptation dans les préférences alimentaires des Français. L'évolution des régimes alimentaires impacte fortement leur consommation de PGC et témoigne de la sensibilité grandissante aux enjeux de santé, d'éthique et d'environnement. Dans la section suivante, nous plongerons plus en profondeur dans les motivations qui sous-tendent ces choix, ainsi que les possibilités d’évolution des choix alimentaire des Français.

 

 

 

Changements des habitudes de consommation

 

 

L'univers culinaire français, réputé pour sa riche tradition gastronomique, se transforme un peu plus chaque jour. Au cœur de cette évolution se trouvent les choix alimentaires des Français, qui reflètent non seulement leurs préférences gustatives, mais aussi leurs valeurs, leurs préoccupations et les défis pressants de notre époque. En effet, le lien entre ce que nous mettons dans nos assiettes et l'empreinte que nous laissons sur la planète n'a jamais été aussi évident.

Entre inflation et conscience écologique : les Français réduisent-ils leur consommation de viande ?


 

Au cours des six derniers mois, les données révèlent des schémas intrigants de consommation de viande chez les Français :

 

  • Environ 34 % des rĂ©pondants ont signalĂ© une diminution dans leur consommation de produits Ă  base de viande/poisson
  • Près de la moitiĂ© des participants (49 %) ont maintenu leurs habitudes alimentaires inchangĂ©es en termes de consommation de viande/poissons
  • 16 % des rĂ©pondants ont vu leur consommation de viande/poisson augmenter

 

 

Au cours des six derniers mois, diriez-vous que votre consommation de produits Ă  base de viande/poisson...

Consommation de produits à base de viande/poisson chez les Français

 


Cette dynamique révèle un paysage alimentaire en transition, influencé par divers facteurs. Les raisons derrière cette diminution de la consommation de viande sont multiples et complexent davantage le portrait :


  • Un aspect Ă©conomique : L'Ă©conomie d'argent s'avère ĂŞtre une prĂ©occupation majeure pour 69 % des individus ayant rĂ©duit leur consommation de viande, notamment dans le contexte actuel. En effet, suite Ă  une inflation croissante, les dĂ©penses courantes ont pris de l'ampleur, exerçant une pression financière sur les mĂ©nages. Ainsi, rĂ©duire la consommation de viande devient une manière pragmatique de maĂ®triser les coĂ»ts alimentaires sans sacrifier la qualitĂ© nutritionnelle.


  • Une Prise de Conscience SantĂ© : La recherche d'une alimentation plus saine motive 34 % des rĂ©pondants Ă  rĂ©duire leur consommation de viande, mettant en avant l'importance croissante de la santĂ© et du bien-ĂŞtre. La conscience grandissante des effets d'une alimentation riche en viande sur la santĂ© a incitĂ© de nombreux individus Ă  reconsidĂ©rer leurs choix alimentaires. Le lien entre une consommation excessive de viande et des problèmes de santĂ© comme les maladies cardiaques et le diabète est de mieux en mieux compris, incitant les gens Ă  opter pour des alternatives plus Ă©quilibrĂ©es.

  • Un Appel pour les Animaux : Les prĂ©occupations pour le bien-ĂŞtre animal sont Ă©galement un moteur, avec 32 % des participants choisissant de rĂ©duire leur consommation de viande pour agir en faveur des droits des animaux. La montĂ©e de la sensibilisation aux droits des animaux et aux pratiques de l'industrie alimentaire a incitĂ© de nombreuses personnes Ă  repenser leur relation avec la viande. Les reportages sur les conditions d'Ă©levage intensif et les implications Ă©thiques de la production de viande ont suscitĂ© un sentiment d'empathie envers les animaux, encourageant certains Ă  rĂ©duire leur consommation de viande, voire Ă  l'Ă©liminer complètement.

 

L'actuel paysage de consommation des Français est révélateur d'un tournant crucial, influencé par une convergence d'enjeux complexes et interconnectés. D'une part, l'impact économique croissant, amplifié par l'inflation, exerce une pression palpable sur les foyers, les forçant à repenser leurs habitudes de consommation. D'autre part, la prise de conscience environnementale gagne du terrain, propulsant la durabilité et la responsabilité au premier plan des préoccupations des consommateurs. C'est dans ce contexte où ces forces convergentes se croisent que nous explorons les changements récents et les intentions futures des Français en matière de consommation de viande.

 

L'inflation, ce phénomène économique complexe qui grignote insidieusement le pouvoir d'achat des ménages, joue un rôle crucial dans la façon dont les Français considèrent leur alimentation. Les prix en hausse de nombreux Produits de Grande Consommation (PGC, ou FMCG) ont mis une pression supplémentaire sur les budgets familiaux, forçant chacun à envisager des alternatives pour maintenir un équilibre financier. C'est dans ce contexte que les décisions alimentaires deviennent des choix économiques tout autant que gustatifs.

 

Parallèlement, l'écho grandissant des crises environnementales résonne dans les esprits des consommateurs. Les répercussions dévastatrices de la production alimentaire industrielle sur les ressources naturelles, la biodiversité et le changement climatique ne peuvent plus être ignorées. Ainsi, la relation entre la nourriture que nous choisissons et l'impact sur la planète suscite une réflexion profonde et soulève des questions éthiques et morales. Cette conscience croissante de notre rôle en tant que consommateurs éclairés façonne désormais nos choix alimentaires, nous poussant à chercher des alternatives plus durables. Pour autant, des transitions plus pérennes dans leur alimentation sont-elles considérées ? Les Français envisagent-ils de devenir végétariens, voire végans ?

 

 

  • VĂ©gĂ©tarisme : Environ 25 % des rĂ©pondants expriment une possibilitĂ© de devenir vĂ©gĂ©tariens Ă  l'avenir, reflĂ©tant une intention croissante de rĂ©duire davantage leur consommation de viande.

 

  • VĂ©ganisme : Pour 15 % des participants, l'idĂ©e de devenir vĂ©gĂ©talien ou vĂ©gan semble prometteuse, suggĂ©rant une volontĂ© d'explorer des alternatives alimentaires plus respectueuses de l'environnement et des animaux.

 

Ces chiffres, bien que relativement faibles,témoignent d'une transformation en cours dans les habitudes alimentaires des Français, motivée par une combinaison d'enjeux économiques, de santé et de conscience écologique. Ce virage alimentaire suggère une époque de transition, où les consommateurs réfléchissent de manière plus critique à leurs choix alimentaires et explorent des voies plus durables pour eux-mêmes et la planète.

Les alternatives alimentaires envisagées par les Français

 

Au carrefour des défis économiques, environnementaux et de santé, les habitudes alimentaires des Français subissent une transformation significative depuis quelques années. Dans cette quête pour des choix plus durables et conscients, les alternatives alimentaires se font une place grandissante sur nos tables. Cette évolution se manifeste notamment par la montée en puissance des produits bio, ou encore des substituts de viande et des produits laitiers d'origine végétale :

 

Au cours des six derniers mois, avez-vous acheté un substitut de viande pour la toute première fois ? P. ex, saucisse végétalienne, steaks de soja...

 

  • Oui : 25 %
  • Non, j’en avais dĂ©jĂ  achetĂ© auparavant : 27 %
  • Non : 49 %

 

De même, avez-vous choisi d'acheter un substitut de lait de vache pour la toute première fois au cours de la même période, tel que du lait d'amande ou du lait de soja ?

 

  • Oui : 27 %
  • Non, j’en avais dĂ©jĂ  achetĂ© auparavant : 24 %
  • Non : 49 %

 

Retrouvez tous les insights de l'Ă©tude dans notre rapport complet sur le sujet. 

 

 

 

Les Français face à leurs courses de PGC

 

 

Au cœur de chaque foyer, les courses de biens de grande consommation (PGC, ou FMCG) façonnent un rituel incontournable. Dans cette quatrième partie, nous explorons de près les comportements et les choix des Français lors de leurs courses de PGC (ou FMCG).

 

Faire les courses : on aime ou on déteste ?

 

L'acte de faire les courses occupe une place centrale dans la routine des Français. En effet, près de 81 % d'entre eux font leurs courses au moins une fois par semaine, démontrant l'importance de ce moment pour répondre aux besoins de leur foyer.

 

Les sentiments liés aux courses alimentaires varient d'un individu à l'autre. Pour certains, c'est une tâche désagréable, pour d'autres, un véritable loisir. Les réponses se divisent ainsi :

 

  • Pour 10 %, les courses, c’est une corvĂ©e 
  • Pour 28 %, c’est plutĂ´t dĂ©sagrĂ©able
  • Pour 62 % des rĂ©pondants, c’est plutĂ´t agrĂ©able voire très agrĂ©able 

 

Faire les courses n'est pas toujours une expérience sans faille. Parmi les principaux éléments qui rendent cette activité désagréable, plusieurs se démarquent :

 

  • Stress liĂ© au prix des produits / soucis financiers (43 %)
  • Longueur des files d'attente (40 %)
  • Manque de temps (26 %)
  • Manque d'inspiration pour de nouvelles recettes (24 %)
  • Produits manquants / indisponibles (22 %)

 

Quels sont les principaux éléments qui rendent les courses désagréables pour vous ?

 

Faire les courses : on aime ou on déteste ?

 

L'équilibre entre les contraintes temporelles, financières et logistiques pèse sur l'expérience d'achat, avec le souci du prix des produits de grande consommation (PGC, ou FMCG) en tête des préoccupations, suivi de près par les files d'attente.

 

 

Quel est le supermarché préféré des Français en 2023 ?

 

Lorsque les Français partent Ă  la recherche de leur prochain lieu de ravitaillement pour leurs PGC (ou FMCG), ils sont guidĂ©s par une sĂ©rie d'aspects clĂ©s qui façonnent leur choix parmi les diverses enseignes disponibles. Mais alors, quels sont les critères importants pour les Français lors du choix de leur magasin ? 

 

Parmi les éléments les plus prisés par les consommateurs dans le choix de leur magasin d'alimentation, plusieurs se démarquent :

 

  • ProximitĂ© du domicile/lieu de travail (87 %) : La praticitĂ© est un Ă©lĂ©ment crucial pour la majoritĂ© des Français, favorisant ainsi l'accès facile Ă  leur magasin.
  • Offres / rĂ©ductions / promotions attractives (91 %) : Les avantages Ă©conomiques ont un rĂ´le central, illustrant l'importance des promotions pour les consommateurs soucieux de leur budget.
  • VariĂ©tĂ© de la gamme de produits (88 %) : Une large sĂ©lection de produits de grande consommation (PGC, ou FMCG) rĂ©pondant aux besoins et aux prĂ©fĂ©rences des consommateurs est un facteur clĂ©.
  • Programmes de fidĂ©litĂ© (84 %) : Les programmes de fidĂ©litĂ© offrent un moyen attractif d'inciter les clients Ă  revenir et Ă  profiter d’avantages supplĂ©mentaires.



Le choix des enseignes de PGC (ou FMCG) des Français se cristallise autour d'un podium gagnant. Les réponses mettent en avant le trio E. Leclerc, Carrefour et Intermarché.

 

 

Globalement, quelle est votre enseigne préférée ?

 

Quelle est l'enseigne de supermarché préférée des Français  ?

 

 

 

 

Conclusion


Ainsi, les biens de grande consommation transcendent leur statut de simples biens pour devenir des marqueurs culturels et des reflets de notre rapport à la santé, à l'économie et à l'environnement. À travers les régimes alimentaires, les préférences d'achat et les choix de magasin, chaque donnée recueillie témoigne de l'évolution des modes de consommation et des aspirations des Français. Alors que le paysage des PGC (ou FMCG) continue d'évoluer, notre compréhension de ces dynamiques complexes nous invite à réfléchir à la manière dont nos choix influencent notre vie quotidienne, notre société et notre planète.

 

MĂ©thodologie

 

Enquête auto-administrée via l’application mobile Appinio du 23 juin au 6 juillet 2023. Échantillon représentatif de la population française par la méthode des quotas.

 

• Les données peuvent être consultées dans leur intégralité et filtrées sur notre plateforme : research.appinio.com.

L’étude a également été réalisée en Allemagne, au Royaume-Uni et aux États-Unis. Contactez-nous pour accéder aux résultats.

 

 

 

Si vous souhaitez découvrir l’étude en détail, téléchargez le rapport complet ici :

 

 

 

 

Vous souhaitez réaliser votre propre étude ?

Curieux de savoir ce qu'Appinio peut vous apporter ? Prenez rendez-vous avec nos chargés d'études

 

Améliorez votre stratégie d'études marketing

Recevez les dernières informations, rapports, astuces et autres directement dans votre boîte de réception.

You can call this via showToast(message, { variant: 'normal' | 'error' }) function