Menü

Le mois des fiertés en France Publicación: 5. juillet 2021

« Moi je suis là pour honorer le combat de ceux qui étaient avant nous et pour donner un chemin encore plus beau à ceux qui seront après nous », ces mots d'une personne interviewée lors de la gay pride de Paris, 2020 résument ce que le mois des fiertés représente dans le monde entier. 

Depuis les années 1970, le mois de juin représente un mois de célébration et de sensibilisation aux droits de la communauté LGBTQ+. Chaque année, les membres et les alliés du monde entier hissent le drapeau arc-en-ciel pour célébrer les acquis, défendre la diversité sexuelle et de genre, et pour attirer l'attention sur les discriminations sociales et politiques dont sont victimes les membres de cette communauté.

Au cours du mois de juin, la société d'études de marché Appinio a interrogé 1000 personnes de manière représentative (en âge et en genre) sur le mois des fiertés dans son rapport hebdomadaire Corona pour se faire une idée du niveau de connaissance des Français sur ce mois et ce qu'il représente

 

Télécharger le rapport

Histoire de la communauté LGBTQ+ et du mois des fiertés

LGBTQ+ est un terme collectif utilisé pour définir des groupes de personnes qui s'identifient comme lesbiennes, gays, bisexuels, transgenres et/ou d'autres sexualités et identités de genre.

Le mois des fiertés (Pride Month) est lié à la révolte de Stonewall, à New York, en 1969. Il s'agit d'un hommage aux personnes ayant participé aux révoltes qui ont eu lieu cette année-là à la suite de l'invasion d'un gay club par la police. Les manifestations ont duré plusieurs jours et ont reçu le soutien de nombreuses personnes. 

La première marche des fiertés (pride march) a eu lieu à New York, le 28 juin 1970, pour célébrer le premier anniversaire de ces émeutes.

Depuis lors, le mois de juin est devenu une commémoration de la poursuite de l'égalité et de la justice pour la communauté des lesbiennes, des gays, des bisexuels, des transgenres et des queers, et une célébration de leurs accomplissements à travers le monde.

 

Première marche nationale pour les droits et les libertés des homosexuels paris 4 avril 1981

 

 Prise de conscience du mois des fiertés en France et en Europe

Cette année, alors que les drapeaux arc-en-ciel s'élèvent pour célébrer le mois des fiertés, une question évidente se

pose : parmi les Français, combien connaissent le mois des fiertés ? La connaissance et la célébration sont-elles limitées à la communauté LGBTQ+ ou s'étendent-elles au reste de la société ?

Dans le dernier rapport, la question suivante a été posée à un échantillon représentatif de 1000 Français :  Avez-vous déjà entendu parler du mois des fiertés ?

Le sondage d'Appinio montre que trois Français sur quatre (72 %) n'ont jamais entendu parler du mois des fiertés. Plus les personnes interrogées sont âgées, moins elles connaissent le mois de mobilisation mondial : si plus de la moitié des 16 à 24 ans (59 %) en ont entendu parler, il n’en est pas de même pour les 55 à 65 ans puisque 87 % d’entre eux n’en ont jamais entendu parler.

Il est également intéressant de regarder au-delà des frontières de la France : les Allemands par exemple ne semblent pas être plus au courant que les Français puisque 64 % ne savent pas non plus ce qu’est le mois des fiertés(Pride Month). En revanche, le mois des fiertés est beaucoup plus connu en Grande-Bretagne et en Espagne où 79 % et 69 % des personnes interrogées en ont déjà entendu parler. 

 

Voici une représentation de la notoriété  du mois des fiertés au sein des populations de certains pays européens

 

 

 

 

 

Il est également intéressant de regarder au-delà des frontières de la France : les Allemands par exemple ne semblent pas être plus au courant que les Français puisque 64 % ne savent pas non plus ce qu’est le mois des fiertés. En revanche, le mois des fiertés est beaucoup plus connu en Grande-Bretagne et en Espagne où 79 % et 69 % des personnes interrogées en ont déjà entendu parler. 

 

Voici une représentation de la notoriété  du mois des fiertés au sein des populations de certains pays européens.

 

 

 




Comme discuté précédemment, les personnes les plus âgées sont les moins au courant du mois des fiertés. Le manque de familiarisation de ces tranches d'âges pourrait être lié au fait que l'information ne leur parvient pas puisqu’ils ne sont pas exposés aux médias et aux marques qui s'expriment le plus ouvertement en faveur des droits des queers.

D'autre part, les jeunes générations sont plus engagées et conscientes des sujets liés à la sexualité et prennent part à la conversation sur les médias sociaux. Cette prise de conscience est également le résultat d'une plus grande exposition au sujet dans les médias grâce à la représentation significative de la communauté LGBTQ+ dans les films, les séries et l'industrie musicale au cours des dernières années.

 En effet, dans l'industrie cinématographique par exemple, la représentation de la communauté est passée de la représentation des hommes gays comme des hommes féminins et impertinents par exemple à des personnages plus complexes avec des intrigues plus profondes. La même chose s'est produite dans l'industrie musicale, où des artistes internationaux ont défendu la fluidité du genre et les droits des genres. Dans le même temps, ou peut-être comme résultat, plusieurs marques et labels ont également rejoint le mouvement et montré leur approbation et leur soutien à la cause.



Cela soulève la question suivante : Où ces groupes ont-ils le plus entendu parler du mois des fiertés en France ?

 

Le rapport Appinio a révélé que seule une personne sur dix (11 %) en France a remarqué des initiatives de la part de marques au sujet du mois des fiertés. 

L'engagement des marques pour le mois des fiertés a été principalement vu sur les réseaux sociaux (70 %) ou en ligne (37 %). Seul un quart (28 %) a déclaré avoir remarqué des initiatives dans les magasins. 25% des répondants ont noté des initiatives de la part d'influenceurs ou de célébrités et un tiers (36 %) des Français a remarqué des initiatives de marques ou d'entreprises.

 

Le graphique ci-dessous montre les médias sur lesquels les répondants ont le plus entendu parler du mois de la fierté au cours du mois de juin 2021

 

 

 




Perception des marques vis-à-vis des célébrations du mois des fiertés

 

Durant le mois des fiertés, plusieurs marques montrent leur solidarité avec la communauté LGBTQ+ en changeant temporairement leurs logos pour inclure l'arc-en-ciel, en créant des produits en édition limitée, ou en réalisant des collaborations, mais cela suffit-il à sensibiliser la population à plus large échelle et comment cela est-il perçu ?

Selon Appinio, les consommateurs français ne semblent pas si convaincus. En effet, pour 77 % des Français, les marques utilisent ce mois uniquement dans un but commercial et non pas pour soutenir la communauté LGBTQ+.  C'est le cas des consommateurs qui ont remarqué les initiatives.

Comme on pouvait s'y attendre, l'attention a été générée principalement sur les réseaux sociaux (69 %) et en ligne (37 %). Il faut noter cependant des différences dans les réponses des personnes interrogées selon l'appartenance ou non à la communauté LGBTQ+. 

En effet, les répondants qui appartiennent à la communauté LGBTQ+ ou se sentent alliés considèrent à 85 % que les marques ne communiquent sur ce mois que pour des raisons commerciales. Néanmoins, la majorité d'entre eux pensent que c'est une bonne chose que les marques sensibilisent le public à cette cause : 88 % de ceux qui se sentent appartenir à la communauté LGBTQ+ et 61 % de ceux qui ne le sont pas pensent ainsi.



Que faire pour montrer son soutien

Le mois des fiertés (Pride Month) est l'occasion pour chacun de proclamer son identité et de la célébrer librement.  C'est l'occasion de se souvenir du chemin parcouru et des réalisations accomplies, mais aussi de prendre conscience de ce qu'il reste à faire, non seulement en France, mais dans le monde entier, afin d'établir la justice pour tous les groupes de personnes toujours en lutte pour l'égalité.

 Ce mois est l'occasion pour tous de se rassembler et de célébrer l'inclusion et la tolérance par des défilés, des rassemblements, des ateliers et d'innombrables événements. C'est un événement qui ne se limite pas à la communauté LGBTQ+ mais qui s'adresse à tous les alliés de la société. Il s'agit d'une affaire politique à la base, qui ne se limite pas à la cause mère des droits des homosexuels, mais qui est aussi fortement liée à toutes les causes justes universelles telles que la lutte pour l'égalité des genres, les droits des réfugiés et les droits raciaux.

En tant qu'allié, vous pouvez vous familiariser, ainsi que votre entourage, avec les luttes de la communauté et les différentes définitions des identités de genre. Vous pouvez également montrer votre soutien en faisant vos achats dans des entreprises qui soutiennent les droits des LGBTQ et qui se font un devoir de représenter la communauté à travers leurs produits et services.

 

S'inscrire gratuitement à la plateforme

 

 

Share this blog post